mardi 19 juillet 2016

[Critique] Hotline Miami

Je considère que l'humanité ne crée que deux choses, des outils et de l'art. C'est un opinion qui me fait considérer comme de l'art la gastronomie, le sport et bien sur le jeu-vidéo. Même si on prend une autre définition d'art comme quoi de l'art est un média avec son propre vocabulaire, le jeu-vidéo peut toujours être considéré comme de l'art.
Ce que le jeu-vidéo a d'unique comparé aux autres arts est son interactivité et, pour la même raison que c'est mal vu de faire du théâtre au cinéma, un jeu se doit donc d'être interactif. Dis-je que le gameplay est plus important que l'histoire? Pas vraiment, il n'est pas plus important mais plus essentiel. C'est pour cela, et pour d'autre raisons, qu'on va parler de Hotline Miami.

   I  Hotline Miami, ou une approche intéressante de la violence dans le jeu-vidéo

Une grande majorité des jeux d'action utilise une moralité centré autour du protagoniste. On sait en tant qu'humain que la violence, tuer, ect ne sont pas des choses morales néanmoins on les accepte quand c'est le protagoniste qui commet ses actes car c'est fun. Cela passe par le gameplay, la musique et que progresser dans un jeu est agréable et que tuer des ennemis est le moyen de progresser. De plus nous avons une justification à toute cette violence grâce à l'histoire. Hotline Miami fait toutes ses choses avec un gameplay rapide et nerveux qui ne s'explique pas mais s'expérimente, une bande-son absolument géniale qui complimente le gameplay à la perfection et l'impression tout du long qu'il y a une explication qui nous sera révélé si on continue.


Sauf qu'une fois le niveau terminé, la musique s'arrête comme si le vinyle avait dérapé, remplacée par une musique pesante et on doit retourner à la voiture avec les cadavres de nos victimes jonchant le sol. Le jeu pousse le bouchon plus loin en donnant au personnage principal des hallucinations de ses victimes lors des cinématiques. Là où dans la plupart des jeux la violence perpétrée par le joueur est confiné aux scènes d'action, ici la violence nous suit tout le long du jeu. Enfin la justification de l'histoire nous est arraché à la fin où on nous dit grosso-modo que ce n'est qu'un jeu. La violence dans Hotline Miami est sans concession et permet de participer au climat de cauchemar et Bad Trip qui font l'identité du jeu. Ultra-Violent? Peut être mais au moins plus honnête dans ses conséquences.


   II Hotline Miami, ou pourquoi le gameplay est plus important que l'histoire

Une thèse qui peut être dégagé de Hotline Miami est que le gameplay est plus important que l'histoire. Déjà un premier argument qu'on peut citer est à quel point le peu qu'on peut dégager de l'histoire est cachée au point que 90% des gens faisant le jeu pour la première fois vont les louper. Pour ceux qui ne sont pas d'accord, le crocodile caché dans les égouts, les panphlets et morceaux de journaux qui n'ont pas l'air interactif est ce que j'appelle assez subtil pour être raté.

Si vous l'aviez trouvé du premier coup sans soluce, bravo vous êtes un Jedi
Un autre argument qu'on peut citer c'est l'histoire du jeu lui même. Un elle n'avance que très peu jusqu'à Deadline (le niveau où la fille meurt) et quand l'histoire avance enfin et qu'on va enfin avoir des réponses...on a le niveau Trauma qui a une musique lente et peu intéressante et un gameplay très frustrant. Sur beaucoup de forum ce niveau est cité comme le pire du jeu prouvant que même si l'histoire avance dans une direction qui nous intéresse mais que le gameplay ne suit pas l'expérience ne sera pas agréable.

Et enfin vous avez la fin où la réponse à toutes nos questions est...anti-climitique :
"Biker: What's going on down here? (Que se passe-t-il ici?)
  JS: We're playing a game... aren't we? (Nous jouons à un jeu...n'est-ce pas?)
  [...]
  Biker: You think this is a game? (Vous pensez que c'est un jeu?)
  JS: Don't you? (Pas toi?)
  DW: You mean you haven't enjoyed it? (Tu veux dire que tu ne l'as pas apprécié?)"
Voilà la conclusion de Hotline Miami. Une sublime explosion du quatrième mur pour nous dire "Pourquoi tu en as quelques choses à foutre de l'histoire? Tu n'as pas aimé le jeu?". Et même si on gratte chaque recoin du jeu pour avoir la vraie fin, le jeu se moque de nos efforts en sortant une fin presque blague comme quoi ce qu'on a fait a déstabilisé la coalition USA-URSS.


  III Hotline Miami 2, ou pourquoi tout ce que j'ai dit plus haut est probablement faux

Puis le 10 mai 2015 est sorti Hotline Miami 2 : Wrong Numbers. Si le Hotline Miami était un Bad Trip, Hotline Miami 2 est le lendemain passé avec le pote qui est resté sobre nous racontant tout ce qui est arrivé la veille et à décuver. Le coté onirique est quasiment absent, l'histoire très clair et continuant la fin cachée du premier jeu et la violence est complètement banalisée avec les personnages discutant tranquillement avant et après chaque massacre comme si rien ne s'était passé. Quand au gameplay c'est...moins bien. Les cartes sont trop grandes et plutôt que le rythme nerveux du premier, on a des combats rébarbatifs à essayer de snipper les ennemis avant qu'il le fasse. La musique est bonne mais pas aussi mémorable que le premier et là où le premier avait une durée de vie parfaite, Hotline Miami 2 est trop long cherchant beaucoup plus à raconter une histoire (pas très satisfaisante) que de proposer une véritable expérience.



En conclusion en vue de sa suite tout ce que j'ai dit plus haut n'est probablement qu'extrapolations et interprétations erronées... Mais au fond si Hotline Miami s'est encré dans ma mémoire et dans mon panthéon de mes jeux préférés c'est grâce à ce que j'ai vu dedans et donc même si Hotline Miami 2 annule ce que j'ai aimé dans le premier jeu je continuerai à garder ce que j'ai adoré dans ce jeu... et puis c'est aussi ça de l'art, comment un spectateur interprète l’œuvre d'un artiste. Tout ça pour dire le Jeux-Vidéo c'est de l'art et jouer à Hotline Miami.
Share:

mercredi 8 juin 2016

[Critique] X-men Apocalypse ou l'origine de la calvitie du Professeur Xavier

Est-ce-que vous vous souvenez des deux premiers films X-men? Vous savez les deux excellents films qui avaient réussi à capturer l'esprit du comics. Ouais je voulais juste qu'on me confirme que ça a bien été fait par le même type qui a fait les deux derniers films. Car ouais soyons honnêtes Day of Future Past était tout juste passable et Apocalypse est complètement médiocre. Enfin bon plutôt que de résumer le film comme ça, parlons plus en détail de X-men Apocalypse. Oh oui comme d'habitude je vais spoiler (et pour ceux qui ont besoin d'un exemple d'à quel point je vais spoiler, en fait le père du héros c'est une marionnette et c'est sa nouvelle femme la méchante) donc pour tous ceux qui vont donc quitter ma critique à cause de ça ou car il pense que je suis une infâme enflure je recommande Eva Angelina aujourd'hui.


Bon pour résumer, Apocalypse est méchant et se prend pour dieu et donc à cause de ça il se fait enfermer sous terre par des Égyptiens de l’Égypte Antique. Et donc dans le passé du présent qui est après le passé alternatif mais toujours avant le présent, il est réveillé accidentellement par Rose Byrne visiblement encore sous contrat qui dans l'histoire se contente de regarder la caméra l'air impressionnée et donc se trouvant en Égypte. En se réveillant Apocalypse trouve Tornade... en Égypte...alors le personnage est certes d'origine Africaine mais du Kenya donc déjà on a un hors-sujet de 3539km et ensuite elle est né à New-York. Et puis je veux dire elle n'a aucunement la personnalité du personnage puisqu'elle ne dit quasi-rien de tous le film donc au fond il aurait tout aussi pu mettre "Nana Égyptienne avec des cheveux blancs" dans les crédits que ça aurait été la même. Enfin après ça on retrouve Jennifer Lawrence (pas Mystique, Jennifer Lawrence) qui est en Allemagne pour libérer des mutants qui se battent en cage, c'est à dire Warren "est-encore-plus-maltraité-que-dans-X-men-3-Angel" Worthington et Diablo avec un maquillage et un accent allemand ratés. Ensuite on retrouve Magnéto qui a depuis Day of Future Past épousé une raison de redevenir méchant et eu avec elle une autre raison d'être le méchant dans ce film. Spoiler ces deux personnages meurent mais ne vous inquiétez pas Magneto semble avoir complètement fait son deuil à la fin du film.

Bon faisons une aparté sur le fait que personne n'a changé depuis Day of Future Past alors qu'il s'est passé 10 ans entre les films et que Jennifer Lawrence n'est jamais bleu, et même si elle n'arriverait pas à assumer son image d'héroïne je vois pas pourquoi elle continuerai de prendre l'apparence de Jennifer Lawrence qui est tout aussi ancré à sa personnalité et que tout le monde connait. De plus, une ligne de dialogue semble insinuer qu'elle essaie de rompre avec tout ce qu'elle est y compris ses amis... ALORS POURQUOI RESSEMBLE-T-ELLE À JENNIFER LAWRENCE?! Je suis désolé mais pour moi ce casting était une erreur monumentale. Mystique, là où elle était un personnage intéressant, est devenue le visage de la saga et presque l'héroïne des films. C'est le seul personnage qui a le droit à un arc scénaristique, il est devenu complètement gentil et n'est jamais en bleu.

Enfin bref, Apocalypse grâce aux pouvoirs de contrôler les appareils électroniques qu'il a trouvé au plus tard dans l’Égypte Antique (ce type là devait être vraiment frustré) apprend toutes les langues et découvre tout ce qui s'est passé pendant son absence. Il décide de former un Boys Band avec Nana Noire aux cheveux blancs, Nana en Juste-au-Corps, type blond avec des ailes et Magneto. Et oui j'ai dit Boys Band et pas Cavaliers de L'Apocalypse car à chaque fois qu'Apocalypse se téléportait j'entendais presque du N-Sync. Et donc après une scène à Auschwitz complètement gâchée par le costume de Psylocke (qui a cru que c'était une bonne idée?!), les méchants kidnappent le Professeur Xavier et les gentils font accidentellement péter le manoir, montrant que les leçons d'héroïsme à l'école pour jeunes surdoués consistent à regarder le climax de Man of Steel. Mais heureusement Quicksilver arrive et nous refait la scène que tout le monde à aimer dans Day of Future Past pour sauver tout le monde, nous prouvant qu'on a pas besoin des X-mens puisque Quicksilver va beaucoup plus vite qu'une explosion ce qui le fait courir à minimum Mach 5. Et après un détour d'une bonne demi-heure qui ne sert qu'à justifier un caméo de Wolverine les héros vont affronter les méchants.

Si vous vous dites que Apocalypse va être vaincu par les X-mens mais aussi les cavaliers de l'Apocalypse qui vont unir leur force pour vaincre la plus grande menace qu'ont affronté les X-men...et bien non, Jean Grey sort Phoenix de son cul et tue Apocalypse. Si je n'ai pas parlé de toutes les scènes où Jean essaie de contenir le Phoenix, c'est pour la simple raison que le film non plus, la seule fois où on la voit utiliser la télékinésie c'est pour rattraper trois bouquins. Oh pour ceux qui s'inquiète de ne pas voir Tornade du côté des X-men, rassurez-vous elle fait une italienne à la fin quand elle s’aperçoit que Apocalypse perd. Quand à ceux qui s’inquiétait pour Angel...bah allez vous faire foutre car il meurt.

Voilà c'était X-men Apocalypse. C'est grosso-merdo une heure et quarante-cinq minutes de rien avant d'arriver à un final mou et anti-climatique au possible avec comme antagoniste un méchant de Power Rangers dans un costume dégueulasse. X-men Apocalypse obtient la note de
X-men 3 / 20
On a un antagoniste censé être le plus puissant jamais affronté par les X-mens, Angel et Psylocke qui sont là pour rien, trop de mutant qui n'ont aucunement le droit de briller et des morts inutiles pour pimenter le drame de l'histoire. En bref on a le droit à X-men 3 bis.
Share:

dimanche 24 avril 2016

[Critique] Batman V Superman : L'Aube de la Justice

Le genre du super-héros a une relation particulière avec moi, en même temps j'aime son potentiel narratif et sa capacité à se mélanger à d'autre genre comme celui du space-opéra et en même temps je ressens une saturation du genre avec chaque année une vingtaine de ces films sortants. Ma peur est que le genre du super-héros deviennent tellement formuléïque qu'on ait chaque année une vague de médiocrité sans vraiment ni bon ni mauvais film, un simple paquet de chips consommé et oublié. Batman V Superman ne fait pas partie de cette médiocrité et me montre qu'il y a bien pire qu'une vague de médiocrité: une série de merde sans nom. Car Batman V Superman, qui je le rappelle annonce la couleur pour les prochains films, n'est pas seulement mauvais, c'est un argument raisonnable pour prier Azathoth pour qu'il consume ce monde.


Ce film s'ouvre sur la mort des Wayne car si on ne l'avait pas montrée, on ne se serait jamais rappelé que les parents de Bruce Wayne sont morts. Comme c'est Zack Snyder, bien sûr que c'est au ralenti et presque sans parole me rappelant l'intro de Sucker Punch (Une autre perle de Snyder...). Et puis la scène se termine pour enchaîner sur le combat entre Superman et Zod dans Man of Steel, mais du point de vue de Bruce Wayne. C'est-à-dire qu'on voit Ben Affleck faire son jogging dans les cendres, prévenir un type que la ville est train d'être détruite (moi franchement j'aurais laissé faire la sélection naturelle en plus le type meurt quand même car il a pas bougé d'un poil) et sauver une gamine. Ces flashbacks étaient importants? Non. Ok on enchaîne.

Bon le film commence vraiment en Afrique et on retrouve Lois Lane et on est "introduit" à Jimmy Olsen. Jimmy Olsen est un personnage créé en 1938 et il est un très proche ami de Lois Lane et de Clark Kent, mais aussi de Superman. C'est un personnage permettant d'explorer le côté humain de Superman et si j'ai mis des guillemets à "introduit", c'est car il n'est jamais nommé et meurt d'une balle dans la tête après une minute de temps d'écran. Car si tu aimes les comics et le potentiel narratif de certains personnages, Zack Snyder te prend par les cheveux et t'encule. Voilà sérieusement comment le film s'ouvre, avec un personnage, ayant 78 ans d'histoires derrière lui, introduit juste pour être abattu. Pourquoi? Juste pour prouver que nous chez DC on a des burnes. Enfin enchaînons. En Afrique Lois Lane et Feu-Jimmy Olsen vont voir un chef de Guerre, des mercenaires du chef de Guerre se mettent à tirer sur les hommes du chef de Guerre et Superman, qui ne tue pas rappelons le, fonce sur le Chef de Guerre à pleine vitesse à travers au mois 5 murs en brique... Donc je suppose que d'après Snyder ce type dort.

Ensuite on reprend aux États-Unis où les gens suspectent Superman d'avoir abattu les hommes du Chef de Guerre...euh quoi? Superman le type qui vole plus d'un million de fois la vitesse de la lumière et qui est capable de déplacer la putain de planète Terre est suspecté d'avoir abattu des hommes avec un flingue. Ce film est commencé depuis 20 minutes et j'ai déjà envie de m'enfoncer des clous dans le visage!

Enfin passons après ça on a le droit à Lex Luthor... Et vous savez, j'aime quand un choix de casting me surprend. J'ai été surpris par Cillian Murphy en Épouvantail, j'ai été surpris par Heath Ledger en Joker et j'attendais à être surpris avec Jesse Eisenberg en Lex Luthor... Et on a le droit à putain de Jim Carrey dans le rôle du Sphinx en Lex Luthor. Putain c'est une antithèse de Luthor, on dirait que le Joker était dans la première version du script mais qu'ils l'ont coupé et ont fusionné son personnage avec Lex Luthor. De plus ce Luthor hait Superman comme une envie de pisser le matin, dans les comics c'est car Luthor est un Darwiniste Social pensant que les forts doivent écraser les faibles pour que l'humanité évolue et aille de l'avant. Il voit Superman comme un obstacle qui empêche par son intervention à l'humanité de s'endurcir et de plus nous arrache nos succès en les rendant ridicule comparés aux siens. En bref il est l'opposé de Superman qui représente l'espoir, l'altruisme, ect... Ici rien! Et qu'on aille pas me dire qu'il a peur du potentiel destructeur de Superman car il créait putain de Doomsday qui est cent fois plus dangereux et quand Superman meurt il est en mode "Oh l'humanité est foutu car Superman n'est plus là pour nous protéger [insérer rire diabolique]". Bon en gros il demande en riant machiavéliquement (oui oui c'est censé être Lex Luthor) à ce qu'on lui donne accès au cadavre de Zod, le vaisseau de Zod et un gros caillou de Kryptonite. Alors si un homme clairement instable demande des armes de destructions massives Alien ayant failli ravager le monde, le cadavre de celui qui a fait ça et une pierre radioactive je crois que la bonne réponse est putain de non! Mais bien sur les mecs acceptent après tout Lex Luthor est un si bon manipulateur.

Bon je pourrais résumer chaque scène mais ça prendrait 5 ans alors en gros pour résumer, Lex Luthor déteste Superman et le dit à tout le monde en surjouant comme un malade, Batman déteste Superman car il pense que s'il y a 1% de chances qu'un jour il devienne méchant, il faut l'éliminer maintenant tout de suite, ce qui serait une logique raisonnable si on ne comptait pas le nombre de personnes que Superman sauve quotidiennement, et Superman déteste Batman car arrêter brutalement des criminels, c'est mal... je suis sur que le type que tu as enfoncé à travers 8 murs en brique est d'accord avec toi.

Bon parlons de Batman. Quand je dis Batman vous pensez à quoi? Un justicier avec un code moral strict s'infiltrant dans la nuit profitant de l'obscurité pour créer la peur dans ses ennemis? Ouais pour Snyder non. Pour Snyder c'est un type qui fonce à fond la caisse avec sa bagnole et tire à la mitraillette sur les criminels. Ce qui rend la critique de Superman comme quoi il aurait tué pas mal de gens dans son combat contre Zod complètement hypocrite puisque c'est la même quand il arrête des criminels. À un moment dans le film il envoie la voiture d'un type dans un camion citerne. Camion citerne conduit par un innocent et qui explose dans une rue remplie d'innocent. Mais d'après Snyder, et les comics Tie-In, Batman ne tue pas... Le type dans l'explosion dort. Non je vais être honnête, Snyder a défendu ces meurtres en déclarant que ça n'était pas des meurtres et que Batman tuait par Proxy en tirant sur la voiture dans laquelle il était, ect... Ok donc Zack Snyder est un sociopathe et semble penser que si vous lâchez une enclume sur quelqu'un, ce n'est pas un meurtre...non c'est la gravité la vraie meurtrière... NON MAIS ALLO?! je sais que chaque film a un problème avec Batman qui ne tue pas mais là c'est grave. De plus le Joker est clairement vivant dans Suicide Squad ce qui est complètement incompatible avec un Batman qui tire à la mitraillette sur des criminels. Ça me rappelle la saison 1 de Arrow où il offrait une seconde chance aux mecs de sa liste alors qu'il y avait encore les cadavres de ses sbires sur le sol qui ne faisait que leur travail. En bref dans ce film je n'ai pas du tout vu Batman, pas à cause de la performance de Ben Affleck, qui était excellente, mais à cause du script qui transforme Batman en un riche qui ventile sa frustration d'avoir perdu ses parents en tuant des pauvres avec des gros joujoux.

Passons à Superman. Durant Man of Steel j'ai ressenti une incompréhension du personnage de Superman et ce film se ressent comme un aveu. Pourquoi? Car tout ce film est à propos de ce que représente Superman mais pas à un moment du film cela est dit. Superman n'a jamais l'occasion de s'expliquer, de donner son opinion sur le monde et son rôle. Au début du film, Lois lui pose des questions sur sa place dans le monde et sa réponse est "On baise?". Plus tard il est convoqué à une audience du Sénat pour s'expliquer et le Sénat explose avant qu'il commence. De Superman, la seule vision qui est détaillé est celle de Batman qui le déteste. Scène du Sénat, parlons en d'ailleurs. En fait Lex Luthor organise tout pour que Superman vienne au Sénat et le faire exploser par un détracteur de Superman pour que les gens détestent l'Homme d'Acier...ok trois questions: Pourquoi? Comment? D'après quelle logique? Justement le fait qu'un détracteur de Superman fasse tout exploser tuant plein d'innocents ne devrait pas justement discréditer ceux contre Superman?  De plus dans cette scène, Luthor tue Mercy Graves, sa fidèle sbire, pour aucune raison. Pour ceux qui ne le savent pas Mercy Graves est un personnage du dessin-animé Superman qui a été assez populaire pour être introduit dans les comics. Encore une fois pour Zack Snyder la définition de Fan-Service est de foutre un personnage qui a le même nom qu'un personnage dans les comics et de le tuer. Qu'importe qu'on puisse raconter des histoires intéressantes avec ces personnages, l'important c'est de montrer qu'on a des burnes....à défaut d'un cerveau.

Maintenant qu'on a parlé des deux héros du film, on peut passer au combat final: Batman contre Superman...la bande-annonce. Ouais quasiment tout le combat est dans la bande-annonce. Oh si vous vous demandez pourquoi ils se battent et bien Lex Luthor a kidnappé la mère de Superman et lui ordonne de tuer Batman sinon elle meurt. Superman décide donc de demander de l'aide à Batman pour localiser et sauver sa mère...et Batman l'agresse. Sérieusement. Et vu le temps d'écran qu'a Batman comparé à Superman on est censé être pour le tueur de masse qui agresse le type qui vient demander son aide pour sauver sa mère. Et le combat est chiant puisqu'on l'a déjà vu. La seule chose qu'on a pas vu c'est Batman qui tire du gaz à la kryptonite sur Superman pour égaliser les chances et qui lance des répliques comme "Tu n'es pas brave seul les hommes le sont" montrant que la vraie raison de leur conflit est la xénophobie. Bon Batman gagne et au moment où il s'apprête à l'achever avec une lance en kryptonite, Superman hurle le nom de sa mère et se rendant compte que leurs mères ont le même prénom, il s'arrête et ils sont meilleurs amis maintenant. Oh oui et si vous êtes trop con pour vous rappelez que la mère de Bruce Wayne s'appelle Martha on vous repasse la mort des Wayne une seconde fois pour bien vous le rappelez. C'est le moment où j'ai failli quitter la salle de ciné si vous vous le demandez. En gros pour résumer le combat qui donne son nom au film a des raisons pourraves, a déjà été vu dans les bandes-annonces et se conclut par un foutage de gueule monumental. Et cela après deux heures de films où il ne se passe que dalle.

Ok je vais vous dire comment ils auraient du faire ça: premièrement ne voir la mort des Wayne au début qu'en voyant Thomas Wayne essayait de frapper le criminel, faire en sorte que Batman ne tue pas, ensuite faire en sorte que le plan de Luthor soit plus cohérent et se base plus sur la manipulation de faire croire que pour chaque personne que Superman sauve, 10 autres en souffre (ce qui semble être le but mais c'est extrêmement mal fait) comme ça on a une meilleure explication de pourquoi Batman voudrait arrêter Superman mais ne pouvant pas le mettre KO non létal il se résigne à le tuer. Et au moment où il s'apprête à porter le coup final on revoit la mort des Wayne mais on voit celui qui a tiré montrant qu'à ce moment précis Batman ne se voit plus comme son père qui a essayé de défendre son enfant mais comme celui qui a tué ses parents et là il abandonne. Ouais c'est pas super mais c'est mieux que "Ta mère s'appelle Martha? LA MIENNE, qui est morte, AUSSI! MEILLEUR POTE!"

Mais si vous avez vu la bande-annonce vous savez que c'est pas fini, car Doomsday arrive. Enfin il n'a pas le design de Doomsday, ni les pouvoirs ni même l'histoire d'origine donc au fond il pourrait s'appeler Jean-Michel Lustucru et ça changerait que dalle. Ici c'est un clone de Zod avec de l'ADN de Lex (putain ça c'est Nuclear-Man de Superman IV) qui peut absorber l'énergie. Et après un bref échange de coup avec Superman, Doomsday se retrouve sur un îlot désert. Ayant laissé la lance de kryptonite derrière Batman décide d'attirer Doomsday là où il a laissé la lance plutôt que...oh je ne sais pas...ALLER LA CHERCHER PUTAIN! En fait je pense que quand Zack Snyder dit que Superman et Batman ne tuent pas, je pense qu'il voulait dire qu'ils ne tuent pas...de criminels, les civils c'est un véritable hachoir. Je veux dire merde les Septs de The Boys sont des protecteurs moins destructeurs. ET THE BOYS EST UNE SATIRE DU GENRE SUPER-HÉROS. Bon après Wonder-Woman, ouais j'ai oublié de le préciser mais elle a deux caméos dans le film avant son arrivé, et Superman arrive. Superman frappe Doomsday dans une centrale électrique qui explose car visiblement pas assez d'innocents étaient morts pour l'instant et de plus Superman sait que Doomsday absorbe l'énergie et donc l'envoyer dans une source d'énergie n'est pas forcément la meilleure idée du monde. Ouais je sais que Batman dit que la ville est déserte mais je pense que ce qu'il voulait dire c'est qu'elle est déserte désormais car la lance était en gros à 20 mètre du Bat-Signal, lui même dans le centre de Gotham donc non c'était pas du tout désert avant le passage de nos héros.

Bref Superman attrape la lance et plus vite qu'on puisse dire "Mais attend n'avais tu pas un problème avec le meurtre depuis que tu as tué Zod" il fonce et retue Zod...et meurt. Vous vous souvenez quand j'ai dit qu'il ne comprenait pas Superman? Ouais là je pense qu'on a la plus grosse preuve car à quel point les scénaristes n'ont rien à dire sur Superman pour le tuer au deuxième film. Je veux dire dans les comics c'était après des centaines d'histoires et des années de développement donc sa mort était un réel choc. Là c'est après deux films et il est presque un figurant dans ce film donc ça n'a aucun impact.

Et voilà le film se termine comme ça...les gentils ont gagné. Batman et Wonder-Woman fondent la Justice League, Luthor est en taule et on met la même fin que La Ligue des Gentlemen Extraordinaires pour indiquer que Superman n'est pas vraiment mort...fin. Alors tu regardes le générique en te demandant s'il y a Nick Fury qui va débarquer pour te dire d'aller voir la suite mais non... que dalle.

Bon résumons on a un film où il ne se passe rien pendant 2 heures, est nommé d'après un combat de merde tout ça pour un climax agrafé au film où on tue le personnage principal dès le deuxième film pour le faire bien sur revenir. Et avec ça bien sur on a des caméos de héros qui comparés aux films Marvel, où ce genre de caméo est une promesse, sont une menace de ce qu'ils s'apprêtent à faire.

Bref Batman V Superman obtient la note de
Prometheus/10
C'est sans hésiter un des pires blockbusters de la décennie, c'est pas juste mauvais c'est une catastrophe sans nom. Bravo Batman V Superman tu es désormais Médaille d'Argent dans mon classement des pires blockbusters de la décennie. Bon sang que j'ai confiance pour Suicide Squad.
Share:

lundi 15 février 2016

Règle de ce que vous ne pouvez pas faire dans un RPG

Car il vaut mieux prévenir que recommencer toute une campagne après avoir tuer tous les joueurs avec des pierres tombées du ciel voici une petite liste de ce que vous ne pouvez faire dans un RPG:

0)Vous n'êtes pas vraiment obligé de respecter ces règles de la même façon que je ne suis pas vraiment obligé de ne pas vous tuer.
1)Interdit de nommer son personnage "Bubulle le Barbare"
  1a)Surtout si c'est un barde
2)Juste car Moïse est un paladin d'après un certain jeu ne veut pas dire que tuer les premiers-nés est dans le code du paladin.
3)Interdiction de demander au PNJ leur valeur en Xp.
4)Les Demi-Orques n'ont pas le trait racial "Plouc"
5)L'alignement "Loyal Anal" n'existe pas
6)Même si vous avez assez de corde et d'actions, vous ne garrotterez pas  un hydre.
7)Si vous ne vous appelez pas Groot, pas de "Je s'appelle Groot"
  7a)Interdiction de s'appeler Groot
  7b)Cela tient aussi pour Droot, Groom, ect
8)Même si les règles ne le précisent pas, vous ne pouvez pas glisser dans la poche de quelqu'un un objet plus grand que lui.
  8a)Non vous ne pouvez pas glisser le cadavre d'un gnome dans la poche d'un ogre.
9)Fouiller le cadavre d'un allié pour des composants est OK. L'utiliser comme composant non.
  9a)Utiliser le cadavre tout court est répréhensible.
  9b)Surtout pour se protéger de grenade
10)Si un élan tue un jouer, vous ne pouvez pas utiliser la logique "No More Heroes" et le recruter pour le remplacer.
11)Je ne veux pas savoir si vous êtes un extrême omnivore
  11a)Ou un extrême omnisexuel
12)Pas de camps de reproduction Elfe.
  12a)Doublement si c'est pour tenter de créer des hybrides bizarres
13)Vous ne pouvez commencer l'aventure en feu et avec l'idée de prendre dans ses bras chaque passant.
14)Pas d'armée de canards servant de piranhas volants
15)Il n'y a pas de dieu Halfelin/Gnome/Nain du coup dans l'entrejambe.
16)Même si Imposition des Mains soigne, vous pouvez quand même être accusé d'attouchement.
17)Prendre une voix, inflexion, accent et tics de langages pour un personnage est acceptable, faire un accent belge et bégayer pour un paladin ne l'est pas.
  17a)Un elfe avec un accent Marseillais est tout aussi particulier.
18)Si quelqu'un dans un duel choisit la rapière, ça ne veut pas dire qu'il vous laisse le pistolet
  18a)Il n'y a pas de tel chose que l'école d'escrime d'Indiana Jones
  18b)Si on vous provoque en duel et que vous acceptez, vous êtes censés choisir l'arme et déterminer l'heure et le lieu, pas abattre directement la personne qui vous a provoqué.
  18c)On gifle avec un gant pour un duel, pas avec le gantelet de l'armure
  18d)Voici quelques armes interdites pour un duel:mines, neurotoxines, nains et le dernier CD de Zaz
  18e)Le duel est un moyen honorable de régler un différent, provoquer en duel une personne endormie et suivre le logique "qui ne dit rien consent" ne l'est pas.
19)Quand quelqu'un dit "Vérifie la porte" ça veut dire de vérifier si elle est piégée, pas tiré au tromblon à travers.
20)Le premier qui sort "C'est la Mer Noire" en réponse à une énigme voit son personnage mourir d'une crise cardiaque.
21)Vous ne pouvez vous suicider au début de l'aventure.
  21a)Ni avoir 24 heures à vivre
  21b)Ou une maladie extrêmement contagieuse
22)Le syndrome de Tourette n'est pas un trait intéressant de personnage, c'est une raison de véto le personnage
23)Même si vous jouez un  Homme-Marsupial, je n'accepterai pas le nom "Mortal Wombat"
24)Le cri de guerre du Voleur n'est pas "Vous gérez les orques, je gère les pièges"
25)Garder le crâne du Chef de Tribu Orque comme trophée est acceptable, garder son corps comme marionnette à main ne l'est pas.
  25a)De plus, aussi cons soient-ils, les autres orques se rendront compte du subterfuge
26)Le backround de votre barbare ne peut pas juste être le quatrième de couverture de la VHS de Conan.
  26a) Et celui de votre barde un lien vers le clip de Safety Dance
  26b)Plusieurs choses ne peuvent apparaître dans votre backround. Elie Semoun en est un bonne exemple. 
27)"Mon Ex" n'est pas un ennemi favori acceptable pour un rôdeur.
  27a)"Ta mère" est encore pire.
28)Votre prêtre n'a pas à faire du porte à porte pour convertir le plus de monde possible.
  28a)Un allié mourant n'as pas une minute pour parler de Dieu.
29)Si vous ne vous pouvez pas jouer un orque, "Demi-Orque (l'autre moitié aussi orque)" ne passera pas.
30)Même si la rupture a été violente, "[Nom de votre Ex] la Barbare-Sans-Coeur" est de mauvais goût
31)Vos personnages ne peuvent pas avoir un extrême impact, positif ou négatif, sur la population de leurs villages natales.
32)Je suis très ouvert niveau sexualité mais la nécrophilie pousse le bouchon un peu loin
33)La Pornomancie n'existe pas
  33a)La Rectomancie non plus
  33b)Il n'y a point de telle chose qu'un Fromagicien
34)Vous n'avez pas un round de surprise automatique avec votre inquisiteur car "Personne n'attend l'Inquisition Espagnole"
35)Pas de rage dans une réunion formelle.
  35a)Rage-négociation, Rage-diplomatie et Rage-mathématiques n'existent que dans vos rêves les plus fous
  35b)Un Barbare en rage n'a pas à imiter le comportement d'un catcheur
36)Même si votre pistolier est inspiré par le travail de Quentin Tarantino, il n'a pas à être et ne devrait pas être un fétichiste des pieds qui tire constamment dans les burnes
  36a)Qu'on soit clair, vous tirez dans les burnes, les ennemis tirent dans les burnes et châtrent s'ils vous choppent vivant
  36b)Si une campagne finit comme ça, nous ne la nommerons pas "La Guerre contre la Fertilité"
  36c)Il n'existe pas un stat de virilité, et même si elle existait un tir de mousquet dans les burnes entraine une douloureuse et lente hémorragie, pas une baisse dans cette stat
  36d)Un personnage féminin me ferra consulter un gynécologue pour trouver une punition équivalente
37)Le plan B ne peut pas être "Demander gentiment" si le A était "Le tabasser jusqu'à ce qu'il parle"
38)Interdit de double-manier des fouets si vous n'en avez pas le maniement.
39)Des bottes en plates ne donnent pas de bonus aux massages cardiaques
40)Devant la caverne du dragon, interdit de recouvrir l'elfe de sucre glace et autres trucs appétissants
  40a)Lancer un gnome empoisonné dans la gueule d'un dragon est une technique qui peut être efficace mais extrêmement répréhensible.
41)Pas de personnage inspiré d'Elie Semoun
  41a)Ou Kev Adams
42)Quelqu'un qui chante du Marvin Gaye et se secoue le pelvis pour inspirer ses alliés n'est pas un barde, c'est un criminel sexuel.
  42a)Chanter "Sexual Healing" en soignant quelqu'un constitue du harcèlement sexuel
43)Vous ne pouvez pas faire un groupe entièrement composé de bardes nommé "les Haches Hurlantes"et le roleplayer comme un groupe de Métal itinérant.
44)Je ne vous laisserai pas découvrir le phosphore blanc, les obus au phosphore blanc et basiquement transformé la fin du Seigneur des Anneaux en Spec Ops the Line.
45)Si vous rentrez dans les bonnes grâces d'un roi "faire une Macbeth" n'est pas l'étape suivante logique
46)Vous devez roleplayer vos stats donc pas de brillantes stratégies militaires si vous savez à peine lire.
  46a)L'inverse est vrai, pas de plan suicidaire et stupide si vous avez l'intelligence et la sagesse gigantesque.
47)L'art du duel est certes varié mais un combat de danse à mort n'y est pas inclu
  47a)Défier un Halfelin/Gnome/Nain au basket ne constitue pas non plus un duel honorable
  47b)La lutte est acceptée si vous parlez de lutte gréco-romaine ou de sumo, pas si vous parlez de la Lucha Libre ou de la WWE
48)Malgré certaines croyances, il y a des limites aux critiques et c'est pour ça que, pour la même raison que vous ne pouvez pas sauter par dessus la grande muraille de chine avec un critique d’Acrobatie, vous ne pourrais jamais faire croire que vous êtes une vache avec un jet de Bluff
  48a)Non dire "Meuh" et mâcher de l'herbe n'aide pas.
49)Le Tribunal par Combat est un moyen intéressant pour se sortir d'un problème judiciaire, néanmoins il y a plus rapide pour échapper à une amende de 10 pièces de cuivre
  49a)Le tribunal par combat n'est pas un moyen acceptable de régler un divorce.
50)Si un barde chante du Nickelback, je lui tomberai dessus comme le poing vengeur de Dieu.
Share:

samedi 2 janvier 2016

Bilan de l'année 2015

Bonjour Mesdames et Messieurs et bienvenue à ce bilan de l'année. L'année 2015 a été marqué par de nombreux retours de sagas comme Jurassic Park et Terminator, et ce fut une une complète catastrophe donc sans plus attendre lançons nous dans ce bilan. Ce bilan sera présenté sous la forme de nombreuses récompenses. Récompenses étant des trophées métaphoriques mais récompenses tout du moins. Je précise que ces trophées n'ont aucune existence matérielle mais si vous voulez les forger et les envoyer aux récompensés, grand bien vous fasses.

   Le Concours de Slam pour Mimes : La plus grande perte du temps de l'année 2015
Les nominés sont:
  •  Mad Max : Fury Road
  • 50 nuances de Grey
  • Night Run (Non pas le film avec Jake Gyllenhaal ça c'est Nightcrawler ou Night Call en Français)
Et le gagnant est:
Mad Max Fury Road
Je dois avouer que je n'ai pas vraiment aimé le dernier Mad Max que j'ai trouvé n'être que plein de bruits pour pas grand choses. Entre le refus d'iconiser Max et un final où les personnages ont le plan "Et si on faisait demi-tour?" on est face à un film pas mauvais mais pas vraiment bon non plus et donc gagnant le Trophée du Concours de Slam pour Mimes.


   La Joueuse de Corde à Sauter dans un champs de mine : Le, ou Les, personnage(s) le, ou les, plus catastrophiquement con(s) de l'Année
Les nominés sont:
  • Sara Connor et Kyle Reese qui, plutôt que de passer des décennies à se préparer à l'arrivé de Skynet, décide d'utiliser le voyage dans le temps pour se téléporter la veille. (Terminator Genisys)
  • Tout le personnel du Jurassic World parce que même un enfant de 5 ans, ayant été secoué toute son enfance, aurait pu faire mieux en évitant de tuer qui que ce soit. (Jurassic World)
Et les gagnants sont:
Le Personnel du Jurassic World
 Alors faisons une micro-liste de ce que fait ce personnel : Vérifier le traqueur de l'Indominus en dernier réflexes, ne jamais activer les puces électriques qu'ont les ptérodactyles alors qu'ils massacrent des touristes ou encore ouvrir la grande porte que l'Indominus peut aussi emprunter plutôt que la petite qu'il ne peut pas. Je suis tellement content que pas mal d'entre vous ont été dévorés.


   Entendre "Papy a beau avoir collaboré avec les nazis mais il avait raison sur X" au repas de Noël : Le Message Ultra Réactionnaire dont on devrait avoir été surpris d'avoir entendu en 2015
Les nominés sont:
  • Le message comme quoi les femmes devraient arrêter de demander d'être prise au sérieux sur leurs lieux de travail et faire des bébés car c'est ça leur rôle dans Jurassic World
  • L'homophobie éhonté d'Aladin (avec Kev Adams)
Et le gagnant est:
Jurassic World
Pas que je considère l'homophobie comme moins détestable que le sexisme mais là où dans Aladin c'est juste un des piliers de l'humour du film, dans Jurassic World c'est tout l'arc scénaristique d'un personnage principal.


   La Limande qui serait passé sous un rouleau compresseur : Le film le plus plat de l'année
Cette catégorie fait partie de celle qui n'ont pas de nominés mais juste un vainqueur:
50 nuances de Grey

Entre les scènes de sexe molles comme le ventre d'une vieille, les interminables scènes de dialogue et les acteurs aussi convainquant que deux poissons rouges essayant de jouer la Tempête de Shakespeare, ce "porno au cinéma" m'a laissé tellement ennuyé que je me suis senti obligé de nommer ce film comme unique et incontesté nominé. Et pour un "porno au ciné" J'AI ÉTÉ PLUS EXCITÉ PAR NATIONAL GEOGRAPHY... PAR UN DOCUMENTAIRE SUR LE PLANCTON!


   Être entièrement immergé dans le sang de ses ennemis sous le doux son des violons : La meilleure sensation de l'année
Les nominés sont:
  • La scène de l'église de Kingsman
  • Le retour de Han Solo et Chewbacca dans Star Wars VII 
  • Le générique de fin de Jurassic World
Et le gagnant est:
La scène de l'église de Kingsman
Tout ceux qui ont vu Kingsman se souviendront de cette scène. Et là où certains y voient une scène un peu forcé, moi j'ai créé et adopté le verbe "Kingsmaner" pour désigner un massacre. Tout est réussi dans cette scène: la chorégraphie, la musique et elle permet de montrer vraiment la menace représenté par l'antagoniste. Bref je te salue Matthew Vaughn pour l'une des meilleures scènes d'action de cette année, voir de la décennie

   Devoir supporter une éternité de remix à l’Ukulélés de Nickelback tout en devant regarder en boucle les spectacles d'Elie Semoun : La pire sensation de l'année
Les nominés sont:
  • Le final de Jurassic World
  • Le court-métrage avant Inside Out
  • L'intégralité des dialogues sur le voyage dans le temps de Terminator Genisys
Et le gagnant est:
Le final de Jurassic World
Mon dieu ce film rafle toutes les récompenses... Mais c'est totalement mérité. Que dire d'un final où les raptors aident le héros grâce au pouvoir de l'amitié avant qu'un T-Rex arrive et que le principal Raptor fasse du Tag-Team avec, avant de devenir les meilleurs amis du monde? Rien à part bravo pour ce trophée.


Maintenant nous allons passé au deux derniers trophées pour vraiment clore cette année.

   Se clouer des clous badigeonnés de vinaigre dans chaque orteil, avant d'asperger les plaies de sel, pour rester parfaitement immobile lorsque la gigantesque pierre placé au préalable viendra faire un Strike avec les 206 os du corps humain : Le pire film de l'année 2015
Les nominés sont:
  • Jurassic World
  • Terminator Genisys
  • 007 Spectre
À quel point une année est-elle mauvaise pour que 50 nuances de Grey ne soit même pas nominé? Enfin le gagnant est:
Jurassic World
Prévisible si on me connait, peut être. Ventre Saint-Gris... Ô Grand Ancien Sans-Nom, pour lequel j'ai sacrifié d'innombrables enfants pour t’amener dans ce monde, qu'ai-je fait pour mériter ça? Jurassic World n'a pas tant besoin de justifications puisqu'il a déjà été mentionné plusieurs fois dans ce bilan et que j'ai déjà fait une critique quand il est sorti. Donc Jurassic World prend ton trophée et étouffe toi avec.


   L'Illumination Divine porteuse de grandeur et d'espoir et purifiant l'âme des plus grands cyniques : Le meilleur film de l'année 2015
Les nominés sont:
  • Kingsman, The Secret Service
  • Star Wars VII : The Force Awakens
  •  Inside Out
Et le gagnant est:
Star Wars The Force Awakens
Bravo J. J. Abrams. Honnêtement je m'attendais à quelque chose de vraiment pas super mais toujours mieux que la prélogie. Je me suis trompé. Car ce film est enfin un très bon film Star Wars depuis Le Retour du Jedi. Tout fait Star Wars dedans et même si structurellement c'est très semblable à Star Wars IV, le film apporte assez de changements pour que cela reste intéressant. Je suis à nouveau excité pour Star Wars alors que je ne savais pas que c'était encore possible. Donc pour tout ça, merci à tout ceux qui ont travaillé sur ce film et ce trophée est amplement mérité.


Bien sur ceux je vous souhaite une excellente année qui aura elle aussi tout son lot de film. Certains ont l'air géniaux, certains ont l'air à chier mais c'est le jeu ma pauvre Lucette. Encore une fois bonne année et je vous souhaite pleins de violences et épopées alcoolisées cette année.
Share:

jeudi 10 décembre 2015

[Critique] 007 Spectre : Le nom est Sike, Shrodinger Sike

Récemment est sorti Spectre le, du moins j'espère, James Bond avec Daniel Craig. N'interpréter pas mal ce que je viens de dire, je n'ai rien contre Daniel Craig dans ce rôle mais pour mieux comprendre ce que je veux dire revoyons ensemble brièvement les trois films qui précède Spectre.

Casino Royale était génial. Le Chiffre était un excellent vilain et c'était un excellent second souffle pour la saga après le plus mauvais Bond (Meurs un autre jour si vous aviez un quelconque doute). On avait donc une nouvelle genèse pour Bond et des nouveaux codes qui aurait permis de lancer la saga dans une bonne direction puis...

Quantum of Solace était merdique. L'histoire était incompréhensible, l'action illisible et épileptique et comme vilain je suis désolé mais on peut faire mieux que Mathieu Amalric en roue libre qui a quand même son combat mano a mano contre Bond lui donnant autant de chance que Steve Urkel face à André le Géant.

Et enfin est sorti Skyfall qui voulait montrer qu'il y avait encore du potentiel dans ce James Bourn (ou Jason Bond) et nous avait offert un bon film...les deux premiers tiers car putain le film s'effondre complètement après que James emmène M en vacance en Écosse tout ça pour se taper un final à Maman j'ai raté l'avion.

Mais vous vous dites peut être "Mais où est Spectre dans tout ça?" et je vous répond "LAISSEZ MOI PARLER SI VOUS TENEZ À VOS BRAS!"


Bon le film s'ouvre au Mexique lors de Dia de Muertos et putain que l'intro est cool. C'est bien filmé, dynamique et toutes choses qui incorpore un truc aussi cool que Dia de Muertos est par conséquent cool. Puis ensuite le film annonce la couleur du reste du bousin avec Sam Smith...

Alors en général quand la musique d'un Bond est à chier c'est que le film fera très mal. La preuve Meurs un autre jour et Quantum of Solace ont tous deux des musiques d'intro plutôt douteuse (voir capable de me foutre du Stress Post-Traumatique dans le cas de Die Another Day...merci Madonna). Dans Spectre, la musique de Sam Smith m'a fait littéralement dire intérieurement "Oh putain elle était géniale la scène au Mexique je suis impatient de voir la s... MERDE!".
Au niveau imagerie, l'intro fait son job même si la scène avec Bond, une nana et des tentacules de pieuvres a battu l'Ingénieur de Prometheus pour l'érection la plus honteuse de ma vie.

Après ça, le film commence vraiment et... le film est une merde. Et le film n'est pas juste mauvais comme un Moonraker ou Quantum of Solace, non non on est au niveau de Meurs Un Autre Jour... Vous vous souvenez, le Bond avec un rayon orbital, des transferts de moelle épinière, un méchant dans une armure d'Iron-Man et Bond qui fait du Surf? Ouais Spectre est comparable au niveau qualité.  Donc avançons dans le film pour expliquer pourquoi.

Le Mexique n'étant pas Vegas, James se fait réprimander pour ses actions qui étaient non officielles et se retrouve sans soutien du MI6. Puis ensuite on le présente à C joué par Moriarty. Je sais que l'acteur se nomme Andrew Scott mais ce type est Putain de Moriarty et toutes tentatives de nous faire croire que c'est pas un méchant tombe à l'eau car il est joué par le même acteur que Moriarty. On y apprend qu'il veut faire un système de surveillance permettant de contrôler tout le monde et d'utiliser des drones pour tout gérer. Et moi dans tous ça j'étais en train de me dire "Putain ne me dites pas que vous allez refaire le scénario de Captain America 2..."

On apprend que M, avant de mourir, à laisser à Bond un message lui demandant de tuer le type au Mexique et d'assister aux obsèques. Là il y croise la veuve jouée par Monica Bellucci, il la viole (ouais ça fait pas très consentant filmé comme c'est) contre un miroir (touchant mon fantasme de violer des gens dans une palais des glaces pour me voir le faire sous tous les angles), elle lui dit qu'il y a une réunion pour remplacer son mari et au revoir Monica, j'espère que tu as aimé être James Bond Girl et que le chèque compensera bien les cinq minutes où tu fus dans le film. Une fois à la réunion on apprend bel et bien que oui ils sont en train de refaire le scénario de Captain America 2, que Dave Bautista est un sbire de l'organisation et que le méchant est joué par Christoph Waltz, ce qui aurait été un strike s'il ne puait pas vraiment la merde. Puis s'ensuit une course poursuite toute pourrie où Bond et Bautista roule dans les rues de Rome sans jamais se rentrer dedans et où les gadgets de la voiture ont été oubliées (Et qu'on me dise pas que c'est car c'est un prototype, 009 devait la récupérer pour une mission) transformant une scène normalement excitante en la salle d'attente pour une vasectomie du fun. Après l'avoir semé le film nous dit: "Vous vous souvenez de Mr White, le gars dans Quantum of Solace qui était présenté comme le méchant avant de disparaître au bout de dix minutes? Et bien il revient et il a une fille qui est le vrai amour de Bond".


Cette fille est jouée par Léa Seydoux et elle va aider Bond à découvrir la vérité sur l'organisation Spectre. Et donc après des péripéties sans intérêt, ils se retrouvent dans un train et un des scénaristes s'est rappelé qu'ils ont Bautista dans le film et qu'il faudrait peut être l'utilisé pour la bagarre. Et lors du combat Léa Seydoux qui est censée avoir été surentrainé est mise KO par une bitch-slap. Femme, tu fais pitié. Bon après un combat aussi dynamique que la bite d'un vieux ils arrivent au repère du méchant...

Rien ne pouvait me préparer à ce qui suit... Et je regrette d'avoir déjà utiliser mon gif de "Please Stop". Bon le méchant est Ernst Stavro Blofeld des vieux films et... j'ai énormément de mal à le dire sobre et à rester calme, Blofeld dans ce film est le frère adoptif de Bond qui était en fait le cerveau des trois derniers films et en fait la raison derrière toutes les choses qui s'y sont passé c'est car le père de Blofeld aimait plus Bond que lui.


Je suis complètement sérieux. De plus le méchant ici s'appelle Franz Oberhauser mais a changé de nom pour Blofeld. Le pire c'est que quand il le dit, la révélation est marqué d'une pause comme si c'était une gigantesque information alors que ce nom n'est jamais apparu dans la saga Craig et n'a aucune signification. Oh et le fait qu'ils soient derrière les trois derniers films parlons en, vous vous souvenez de Da Silva? Ce méchant obsédé par la vengeance qui était prêt à tout pour détruire M? Nope c'était juste un sous-fifre à qui on a demandé de faire souffrir Bond en tuant M. Ce film est tellement mauvais qu'il rend rétroactivement tous les Bond de Craig à chier en faisant en sorte que tous les précédents méchants étaient juste les sbires d'un type qui pue tellement la merde qu'une fosse à purin à la douce odeur de la violette en comparaison. Je veux dire ce vilain a modelé toutes sa carrière de méchant, TOUTE, voulant conquérir le monde autour de la jalousie pour un type, invite le type à sa base secrète sans vérifier s'il avait un gadget utile(Je peux pas prendre l'Avion sans me faire tâter les burnes et prendre l'avion ne devrait pas avoir plus de sécurités prévues que rencontrer ton Némésis), et décide de faire un magnifique "No Mister Bond I expect you to dine".

Bienvenue au Spectre, n'ayez crainte d'être stupide
Ensuite Bond s'échappe avec son gadget (une montre explosive, vachement pratique si elle s'active accidentellement pour la retirer et la jeter), prouve que les soldats d'élites du Spectre vise encore plus mal que des Stormtroopers (Putain Messieurs les Vilains de film emmenez vos sbires à un stand de tir et faites bien comprendre que ceux incapable de toucher une cible immobile à moins de 30 mètres serviront de cible) et montre que la base servait aussi d'entrepôt de secours pour des tonnes de nitroglycérines vu la putain d'explosion que cause trois balles dans un bidon. Plus grosse explosion de l'histoire du cinéma d'ailleurs et Blofeld s'en sort avec juste une balafre à l’œil et encore c'est sous-entendu que c'est la montre qui a fait ça. Oh oui et je viens de réaliser que Bond a fait le tour du monde, porté moult vêtements de luxes, eu une réserve quasi-illimité d'arme et tous ça alors qu'il est censé être coupé des fonds du MI6. Où il trouve tout cette armement? Cet argent? Pourquoi faire en sorte que Bond perde le soutien du MI6 s'il en a quand même toutes les ressources? Pourquoi faire de Blofeld le frère de Bond? POURQUOI? POURQUOI?! POURQUOI?!


Bon après ça Bond retourne à Londres pour empêcher le plan de Blofeld et il retrouve Moneypenny (qui ne fera rien), Tanner (qui ne fera rien), Q (qui fera quelque chose) et M (qui fera quelque chose et même s'il ne faisait rien c'est Ralph Fiennes merde).
Le plan des gentils est honnêtement:
  1. Aller en covoiturage à la base du méchant
  2. Pirater l'ordinateur du méchant
  3. Se boire une mousse
  4. Rentrer chez soit
  5. Se masturber
  6. Dormir
Mais le plan change quand Bond se fait capturer par Blofeld et l'emmène à l'ancienne base du MI6 pour lui offrir un choix: soit il risque d'exploser avec le bâtiment pour sauver la nana qui était présenté comme surentrainé et qui est en fait une putain de demoiselle en détresse soit il se barre tout de suite. Blofeld se barre en hélico et malgré le choix évident de larguer la donzelle et de télécharger l'appli Tinder, il décide de sauver la fille, y arrive et poursuit Blofeld en bateau.

Pendant ce temps M confronte C, C sort le putain d'exact même discours que putain de Robert Redford dans putain de Captain America : Le Soldat de l'Hiver avant de mourir en tombant comme une merde après s'être pris du verre dans la gueule.

Donc Bond est sur son bateau, tire deux balles dans l'hélico, l'hélico tombe, le méchant a perdu, yeah. Oui je suis absolument sérieux c'est ça le climax du film. Voilà comment se termine Spectre.

Donc que pensait de ce dernier opus des aventures de James Bond?


007 Spectre est douloureux, sans une once de plaisir et l'amour porté au film venu avant fait qu'on se sent vraiment sale et c'est pour ça que 007 Spectre obtient la note de:

Se faire pénétrer tous les orifices par une pieuvre / 10
Ça a beau avoir l'air attirant comme ça, ça ne vaut vraiment vraiment pas le coup. Oh et pour le message "James Bond va revenir"...

Share:

Pages

Theme Support